Foire aux questions



Vous trouverez ici les réponses aux questions qui nous sont le plus souvent posées. Si votre question n'en fait pas partie, contactez-nous directement.


Question.
Vos disques sont-ils de la même qualité que ceux des équipementiers ?
R. Chez FMC, nous savons que nos produits sont employés dans des applications pour lesquelles la sécurité, la performance et la fiabilité sont d'une extrême importance. Pour cette raison, tous nos produits sont fabriqués selon les mêmes spécifications que l'équipementier, avec la même qualité de matériaux et de travail.


Question.
Faut-il toujours remplacer les contre-plaques acier lorsque l'on remplace les disques de friction ?
R. Sauf instructions précises de l'équipementier, en ce qui concerne les heures d'utilisation, la planéité, les défauts de surface ou l'usure, les contre-plaques devraient toujours être remplacées. Même si, à la première inspection, l'état des contre-plaques peut paraître acceptable pour les réutiliser dans la transmission ou le frein, il est impossible de savoir si les contraintes qu'elle a subies risquent d'entraîner une défaillance. Les plaques acier sont conçues par les équipementiers pour fonctionner pendant un nombre d'heures fixe plus une marge de sécurité. Ensuite, la plaque peut subir des fractures des cannelures ou même de la surface active. Elle peut aussi se bomber ou se creuser et entraîner la défaillance prématurée de l'unité reconstruite.


Question.
Faut-il faire tremper les disques de friction avant de les monter ?
R. Il est très important, surtout pour les matériaux de friction à base de papier ou de graphite, de les faire tremper au moins 30 minutes dans le fluide de transmission ou de frein avant de les utiliser dans l'application. Si vous posez des disques secs dans l'application, la surface du matériau de friction risque d'être lissée, voire brûlée, ce qui entraînerait une défaillance prématurée.


Question.
Comment procéder si nous n'avons qu'un échantillon ou un dessin d'un disque, mais pas de référence OEM ?
R. Communiquez-nous autant de détails que possible : diamètre intérieur, diamètre extérieur, épaisseur, nombre de cannelures, matériau, etc. Nous disposons d'une vaste base de données et, dans de nombreux cas, nous pouvons identifier les pièces à partir d'un minimum d'information.


Cette section est régulièrement mise à jour. Revenez la consulter pour trouver les réponses à d'autres questions.


Question.
Quelle est la tolérance d'usure d'un disque de friction ?
R. Le degré d'usure toléré dans une application particulière est déterminé par l'équipementier et doit être respecté. Cela dit, il serait normal de prévoir une tolérance égale à la moitié de la profondeur du rainurage.


Question.
Quel lubrifiant faut-il employer ?
R. Au stade du développement, un travail considérable est effectué pour obtenir une performance optimale d'un matériau et d'un lubrifiant particulier. Le changement de coefficient de friction peut être considérable si le lubrifiant n'est pas celui spécifié par l'équipementier. En règle générale, les additifs sont à éviter, et plus particulièrement les modificateurs de friction.


Question.
Au cas peu probable où une défaillance de frein ou d'embrayage se produirait, que faut-il faire ?
R. Afin que nous puissions procéder à une évaluation détaillée, il faudra nous envoyer tous les disques de friction et les disques métalliques. Nous aurons aussi besoin d'un rapport d'analyse du lubrifiant usé, d'un résumé détaillé de la machine, du numéro de série, des heures de service et de tout renseignement supplémentaire que vous jugerez utile.